Saint-Ythaire est une petite commune du centre de la France, située dans le département de la Saône-et-Loire et la région Bourgogne. Elle fait partie de la Communauté de communes "Entre Grosne et Le Mont St Vincent" jusque à la fin de l'année 2016.
   

Les habitants du village de Saint-Ythaire vivent sur une superficie totale de 9 km2 , la population est répartie principalement sur 4 lieux de vie : le Bourg et les hameaux de Bierre , Vaux et Montagny . Les lieux-dit Morlay , Les Genièvres, le Brouillard ne comptant que quelques maisons . Les maisons se situent entre 270 et 330 m d'altitude et le point culminant de la commune, " le Chassignot ", point géodésique situé à 413m, est agrémenté d'une table d'orientation qui permet de repérer les éléments d'un panorama remarquable . On peut s'y rendre en prenant la D126 , de St Ythaire vers Bierre , se garer à la Croix des Patiaux et monter à pied sur la gauche , vers la Table d'orientation ( un quart d'heure )

Table d'orientation

Villages voisins : Bonnay, Curtil-sous-Burnand,Burzy, Saint Huruge et Sigy-le-Châtel.

Villes les plus proches : Cluny 22Km , Tournus 29 Km , Montceau 30 Km, Chalon sur Saône 34 Km , Charolles et Le Creusot 37 Km et Mâcon 44 Km . La commune est coupée à l'est par la ligne du TGV sud-est (ligne Paris - Marseille). Lequel s'arrête au Nord à la gare TGV du Creusot et au Sud à la gare de Mâcon Loché.

L'église Saint-Barthélémy est notable par l'alliance entre un clocher roman datant du XIIe siècle (aux environs de 1150), et une église néo-gothique du XIXe siècle. Deux chapelles latérales ont été fondées : l'une en 1645 dédiée à Saint Claude, et l'autre en 1669 dédiée à Saint Nicolas.

Une note de 1675 indique que le choeur de l’église est "voûté, peint à l’antique et fort effacé". Orientée vers l’est, l'entrée de l'église originelle s'ouvrait sur la rue. La nef rejoignait le clocher situé au-dessus du choeur, avec l'abside placée au-delà. Deux séries de travaux au XIXe siècle détruisirent radicalement ce plan originel. Après un agrandissement en 1830, et une large reconstruction entre 1872 et 1875, le choeur ancien a été supprimé et remplacé à l’ouest par un chœur néo-roman, et l’entrée transférée sous la face est du clocher, inversant ainsi l'orientation de l'église.

Le village et ses hameaux recèlent de nombreux éléments d'un petit patrimoine architectural ( lavoirs, croix de chemins, puits, fours, pompes et auges, cadoles ) , et de nombreuses maisons paysannes à galerie typiques de la région